Petite histoire de Noel et qq sapins un peu étonnants : 

 

wx4ftrf5

 

Peut-être serez-vous surpris si je vous dis qu’avant d’être une fête chrétienne, Noël célébrait un culte païen de la lumière commémorant la nuit la plus longue de l’année au solstice d’hiver à Rome, le 25 décembre, et en Égypte, le 6 janvier ?

 

C’est ainsi qu’avant la fixation par l’Église de la naissance de l’Enfant-Jésus, une fête solaire fut instituée au moment où le soleil va peu à peu reprendre des forces et où les jours vont recommencer à s’allonger. Cette fête, au solstice d’hiver, était dédiée en l’honneur du dieu Mithra pour vénérer le « jour anniversaire du soleil invaincu ». A Rome, la Basilique de Saint Clément possède, aujourd’hui encore dans ses sous-sols, des vestiges d’un Temple Mithriaque.

 

Pour comprendre pourquoi la fête de Noël a été fixé au 25 décembre, je me permets de rappeler que :

 

- nous ne disposons d’aucun document qui indique la date précise de la naissance de Jésus : on ne sait pas s’il est né en hiver et s’il est né pendant la nuit… 
- aucun texte ne permet de connaître le jour. Même l’an 1 de notre ère est erroné puisque dû à une erreur d’un moine du VI° siècle qui a fixé le début de l’ère chrétienne en l’an 754 de la fondation de Rome alors qu’Hérode le Grand, on le sait, est mort en l’an 750 de cette fondation. L’évangile de saint Matthieu (2,1) signale que la naissance de Jésus a eu lieu sous Hérode le Grand, or Hérode est mort en l’an 4 avant notre ère… 
- selon le récit de Saint Luc proclamé la nuit de Noël, Quirinus, gouverneur de Syrie et de la Palestine à partir de l’année 40 avant notre ère, est mort en l’an 4 avant Jésus-Christ…

 

Ces affirmations ne mettent nullement en cause la naissance de Jésus mais apportent des précisions sur cet événement historique et non moins prodigieux de la Nativité humaine du Fils de Dieu.

 

Ce que nous savons historiquement, c’est que la fête de Pâques a été d’abord célébrée par les premiers chrétiens avant celle de Noël. En effet, la Résurrection du Christ est l’événement central, essentiel, fondateur de la foi chrétienne au sens où Saint Paul affirme : « Si le Christ n’est pas ressuscité, ma foi est vaine ! ». Pour les communautés nouvelles, l’unique fête est celle de la Résurrection, vécue tous les dimanches dès les origines et plus particulièrement un dimanche de printemps depuis le début ou le milieu du II° siècle.

 

Tardivement, à partir du IV° siècle, les fidèles ont commencé à faire mémoire de la naissance de Jésus. En 354, à Rome, deux fêtes seront juxtaposées : la Nativité le 25 décembre et l’Épiphanie le 6 janvier. Le choix de la date du 25 décembre pour célébrer la Nativité de Jésus a ainsi permis de « christianiser » le culte païen du « soleil invaincu » en célébrant le Messieannoncé par le prophète Malachie (4,2) comme le « Soleil de justice » ou 

encore par le Christ comme la « Lumière du monde » selon le verset de saint Jean (8,12).

C’est le Christ et non Mithra qui est le vrai « Soleil de Justice », comme l’affirme Zacharie, le père de Jean-Baptiste, dans soncantique où il salue le Messiecomme « le soleil levant venu d’en haut nous visiter » (Luc 1, 78)

Vous noterez que c’est la fixation de cette date du 25 décembre qui a permis de placer dans le calendrier liturgique lasolennité de l’Annonciation le 25 mars, neuf mois avant la Nativité, ceci depuis le milieu du VII° siècle dans l’Ėglise latine.

source : http://www.liturgiecatholique.fr/Le-25-decembre-le-passage-d-un.html?artsuite=0

 

Recettes-de-Noel-faciles_reference2

sapin de noel en guadeloupe

sapin lambis

sapin

 

bonheur

cadeaux

 

 

Je vous souhaite à toutes et tous de très belles fêtes,

de terminer l'année mmagnifiquement bien,

entourés de votre famille. 

Bonne fin 2015

pour les fetes